Le premier Essayage de robe de mariée de ma vie

Pré-requis avant l'entrée à l'école Trésors De Maman

Pré-requis
  1. Pré-requis avant l'entrée à l'école
  2. Premier essayages de robe de mariée
  3. Accouchement, le plus beau moment de ma vie ❤️

Un des moments les plus important des préparatifs du mariage est arrivé ! Ce n’est pas tous les jours que l’on rentre dans une boutique de robe de mariée, pour en essayer une. Avec le covid-19, je ne pouvais emmener que ma puce et deux autres personnes avec moi. J’ai choisi ma maman et ma Steph, qui est une de mes meilleures copines et la plus ancienne que j’ai. Je lui ai proposé d’être ma coiffeuse car c’était son ancien métier. Donc c’est important qu’elle soit là aussi, pour que l’on puisse travailler le sujet de la coiffure, une fois la robe trouvée. La veille des essayages, je stressais. Ce dernier a pu se calmer un peu, car ma témoin qui vit au Texas m’a annoncé dans la soirée, qu’elle revenait en France en fin d’année 2020 et non mi-mars 2021 à un mois et demi du mariage ! C’était donc la joie dans mon cœur. Ça m’a fait oublier un moment, mon stress par rapport aux essayages.

Pour illustrer l’article, j’ai mis la photo d’une robe qui ne me plaisait pas et de dos comme ça vous aurez la surprise!

Je regarde le soir même sur différents sites, comment se passent les essayages. Faut il se maquiller ? Coupe de champagne durant les essayages, comme dans les films ? Talons ou chaussures plates ? Bref, je m’endors en me disant que nous verrons ça demain matin.

Le lendemain matin, le réveil sonne à 7H. Je mets d’après mes informations recueillies la veille, des sous-vêtements couleurs nude car il faut que ce soit discret pour les essayages. Après avoir passé un petit tour sur Instagram, j’ai vu que la majorité des personnes me conseillaient de me maquiller. Donc j’ai mis une bb crème teintée avec un peu de poudre, j’ai maquillé mes yeux et la bouche. Je vais réveiller et préparer ma merveille. Je l’habille, elle est très contente de venir avec nous. Ma steph vient vers 8h45, elle me fait quelques boucles car je pense que j’en aurais pour le jour J, mais ça reste encore à voir, car je trouve que ma tête grossit avec des boucles 😅. La coiffure faite, nous allons chercher ma maman et c’est parti!!

Nous faisons 35 minutes de routes. Le GPS indique que nous arriverons à 10h15 alors que j’ai rendez-vous à 10h. 15 minutes de retard pour ma part ça passe, je ne me stresse pas. Seulement, arrivées sur place, nous remarquons que le samedi matin c’est le jour du marché. Celui-ci est installé sur de nombreuses places de parking, les routes sont barrés. Nous avons tourné en rond pendant un long moment. Rappelez-vous que mon rendez-vous était à 10h et qu’à 10h45, la patronne m’appelle pour me dire que nous avions rendez-vous 45 minutes avant, et qu’elle a réservé un créneau d’1h30 pour nous et que son prochain rendez-vous arriverait à 11h30! Bon, je viens tout juste de réussir à me garer, on y va et nous arrivons vers 10h50.

Nous rentrons masqués, puis la patronne me demande quel genre de robe je souhaite, je lui explique ce que j’aimerais et que j’avais demandé à mettre une robe de côté, car je l’avais vu sur le site. Donc nous allons la chercher.

Franchement, quand j’ai vue la robe que j’avais mis de coté en vrai, j’étais déçu, je me suis dit:  » Ah, elle est comme ça en vrai », d’ailleurs, quand nous devions en choisir d’autres au début, j’ai eu du mal à être emballé car ça ne donnait pas très envie… Peut-être le fait que ce soit dans une housse, qu’elles soit serré les unes aux autres ça donnait une impression que les robes étaient: bof. Puis petit à petit, j’ai réussi à visualiser, à passer au-dessus et finalement aux essayages, je vois bien que les robes sont sublimes. Il faut savoir aussi , que comme je n’avais que 40 minutes d’essayage, je n’ai pas savouré car je pensais qu’à une chose: c’est d’aller vite.

J’essaie la première robe et là, je la trouvais magnifique ! Puis je ne traînais pas trop pour en essayer plusieurs. Je pouvais enlever le masque pour voir l’ensemble avec ma tête 😅. Par contre, il y a quelque chose qui m’a beaucoup frustré, c’est d‘essayer des robes qui ne sont pas à ma taille ! Alors au niveau de la taille ça allait pour fermer, mais au niveau de la poitrine c’était bien trop grand, j’avais l’impression, d’être un bonhomme 😂. Franchement, j’ai trouvé ça hyper dur que ça ne soit pas ajusté ! Malgré ça, j’ai eu deux coups de cœur. Et aujourd’hui, j’en ai un seul qui reste mon coup de coeur du début.

Finalement, maquillé ou pas, les robes s’enfilent par les bras puis le dos, est souvent ouvert et se ferme après. L’ouverture pour passer sa tête est très grande, donc il y a très peu de chance de tâcher une robe, car c’était ma crainte. J’y suis allée aussi en talon mais ce n’était pas fait exprès, on peut y aller en chaussures plates. J’étais pied nus pour me voir, puis, les robes ne sont tellement pas taillés pour nous, que même en talon ça n’aurait je pense, pas beaucoup changé.

Pendant les essayages ma maman prenait des photos pour mon papa, ma sœur et mon frère qui donnait leurs avis. Ma Steph, envoyait aux demoiselles d’honneur et témoins qui ne pouvaient pas être présent. Ma merveille s’allongeait par terre ou allait sous les robes que je portais 😂.

Nous sommes partis de la boutique, c’était très rapide ces essayages. Ce n’est que le soir, que je vais réussir à digérer ce qui s’était passé le matin. J’ai eu un gros mal de tête qui a duré jusqu’au lendemain. Je ne vous souhaite vraiment pas d’être autant en retard et de vivre tout ça rapidement. Avec du recul, je souhaite essayer une autre boutique afin de n’avoir aucun regret, et peut-être pouvoir savourer plus le moment. Là, je veux y aller avec 30 minutes d’avance 😅.

Voilà, pour ma part, ma première expérience. J’aimerais beaucoup avoir vos retours sur votre première boutique de robe également et savoir ce qui vous a surpris durant cette première expérience 😊.

TRAVAIL, Accouchement et rencontre <3

Pré-requis avant l'entrée à l'école Trésors De Maman

Pré-requis
  1. Pré-requis avant l'entrée à l'école
  2. Premier essayages de robe de mariée
  3. Accouchement, le plus beau moment de ma vie ❤️

Bienvenue dans ce nouvel article.

Je publierai prochainement cette histoire en format texte. Les quatre ans de notre puce ayant été, hier le 26 mai, je ne voulais pas vous faire attendre, pour découvrir la meilleure histoire de ma vie <3.

Je vous laisse écouter, le podcast que j’ai crée et n’hésitez pas à me faire des retours <3.

Belle écoute à vous.

Interview de mon amour: sa parentalité.

Été 2019

( Voici le lien, pour écouter l’article en Pocast: https://www.podbean.com/ea/pb-xinrd-d2ea12 ).

Alors mon coeur, peux-tu nous faire une petite présentation de toi?

Je m’appelle Fabien, j’ai 30 ans. Je suis avec toi, depuis le 27 Juillet 2009, et je suis papa, depuis qu’Amélia est née le 26 mai 2016.

Quand et pourquoi as-tu eu ce désir d’enfant? :

Vers l’automne 2014. Je ressentais l’envie d’être papa et je voulais une fille ( je me mets à rire un peu), bah c’est vrai!

Quelle éducation as-tu reçu? Comment tes parents étaient avec toi?:

Je suis fils unique. Ma mère était très présente, car j’étais difficile à l’école pour manger. Donc, elle n’a pas repris le travail. J’étais là, tous les midis avec elle. On jouait beaucoup aux jeux de société. Avec mon père, j’avais beaucoup de sortie. On ne m’a jamais puni, si je faisais une bêtise. Après, je n’ai pas le souvenir d’en avoir vraiment fait. (  » Peut-être parce que tu as eu toute l’attention dont tu avais besoin. Ça doit jouer ».) Ma mère était très protectrice. Je jouais tout seul aussi au lego, puzzle… ( » Tu lançais des soldats en parachute sur les bus qui passaient en bas de chez toi non? =D« ) Oui =), et des petits soldats du 7ème étage aussi =D.

As-tu le souvenir que tes parents te criaient dessus, parfois?

Non, je n’en ai pas le souvenir. Ou c’était très rare.

Avais-tu une image du parent que tu allais être, avant la naissance de notre fille?

Oui, celui du papa poule, très présent, à l’écoute, à jouer et à aider notre fille. Et c’est ce que je suis non? ( » Oui je te le confirme »).

Que penses-tu de ces informations sur le développement de l’enfant, son cerveau etc… que je te partage depuis 3 ans?

Heureusement que tu te renseigne, car ça nous aide au quotidien, dans la façon d’agir, d’élever Amélia, de comprendre pourquoi elle est comme ça dans certaines situations, tout ça….

Été 2019

Est-ce que c’est dur pour toi d’intégrer des notions d’accompagnement, qui étaient à notre époque méconnue en général?:

Certaines, ouai! Dans l’ensemble non, car tu m’explique bien, et je te fais confiance.

Qu’est ce qui est le plus difficile pour toi?

Quand elle fait ses crises. Ça aide, de savoir que son cerveau n’est pas encore mature avant 5-6 ans, pour aider à réguler ses émotions. Mais parfois ça reste difficile de l’accompagner. Car de base, la solution la plus facile c’est de crier. Tu vois quand on est fatigués on peut élever la voix, alors qu’elle n’y est pour rien.

Est-ce que tu penses, que quand on perd patience et que l’on crie, c’est parce que l’on ne nous a pas appris à exprimer nos émotions autrement?

Ça doit peut-être jouer, avec tout ce que tu me racontes oui. Mais sinon je ne sais pas, c’est en nous. Ça fait partie de nos émotions de ne pas être patient, et que tu ne peux pas tout gérer, et que parfois, tu as envie de dire stop. (  » Oui, je ne souhaite pas que l’on refoule nos colères, au contraire, elles font partie de qui nous sommes. On à autant le droit d’être joyeux, qu’en colère. J’ai arrêté de culpabiliser quand ça arrive, car je suis en apprentissage comme Amélia, pour exprimer nos émotions autrement. »)

Ton rôle de Papa à changé ta vie?

Oui! Ça change, car tu ne vis pas que pour toi ou le couple. Tu vis pour ton enfant. C’est Amélia plus que moi. C’est pour ça que je suis à fond aussi.

Mais tu ne t’oublie pas pour autant?

J’ai failli m’oublier la première année. Je ne faisais plus de sport, plus de jeux vidéos. Ça encore, on à tellement à faire… que ce n’est pas grave. Enfin, quelques fois ça me manque quand même. Sinon, je fais du sport le midi et deux fois par semaine: du Krav maga. Puis je sors au moins une fois par mois avec mes collègues/copains.

Pour finir, tu as quelques chose à ajouter?

Euh…. Si! je l’aime plus que tout au monde ( notre fille) et je suis fièr d’elle ( il se dirige vers notre merveille, la prend dans ses bras et lui dit), Tu es la meilleure ma fille, je t’aime.

Ma conclusion

On voit que mon chéri est un papa, très investi auprès de notre fille. A l’écoute face aux informations que je lui apporte, pour que l’on soit cohérent, et le plus respectueux possible, envers notre puce. Ce qui rend sa compréhension facile face à l’éducation, c’est que lui même n’a pas grandit dans les cris de l’adulte, ni les punitions.Ses parents se sont occupés de lui, l’ont écouté, ont répondu au plus possible à ses besoins. Il est plus simple pour lui, de faire face aux situations difficiles, qui peuvent nous dépasser, car il n’a pas le mécanisme de reproduire les cris de ses parents face aux situations, que ses parents auraient eu avec lui en criant. Attention! Ça lui arrive d’élever la voix, si il est fatigué ou autre, mais ça reste rare. C’est son empathie, et sa compréhension envers notre puce, qui va faire qu’il aura plus de recul sur les situations.

J’ai de la chance! Mais vraiment beaucoup de chance, car, vous l’imaginez bien que ça rend notre relation fluide. On va dans la même direction et je trouve ça primordial! Alors, je sais que ses parents, car on le voit avec notre puce, peuvent utiliser les phrases du type  » si tu n’es pas sage, le père noël ne viendra pas ». Donc, mon chéri peut avoir tendance aussi à le dire. Il reproduit ce que ses parents ont fait, mais de suite après il me dit  » Mince je sais qu’il ne fallait pas dire ça ». Franchement, ce n’est pas grave. Je crois que l’on sera en apprentissage pendant de nombreuses années encore. C’est à nous de modifier un maximum de choses qui nous parle, pour que nos enfants fassent encore mieux et ainsi de suite.

Pour les parents non réceptifs à cette façon d’accompagner nos enfants, et qui restent dans les VEO, on ne peut pas les blâmer… Essayez d’aborder les sujets du développement de l’enfant, de l’accompagnement, subtilement. C’est dur de se rendre compte, qu’il y avait des manières plus douces et respectueuses pour nous apprendre des choses. C’est plus facile d’accepter que ce fût mérité de recevoir des violences physiques ou verbales, que de se rendre compte que même nos propres parents, n’avaient pas le droit de nous piquer dans notre estime de nous, et de nous blesser.

Je te fais un message mon cœur. Je suis très,très fière du papa que tu es, et de l’attention que tu nous portes, à toutes les deux. Merci mille fois, de nous mettre sur un joli piédestal ❤.

=> Comment ça se passe chez vous? Vous réussissez à être cohérent, dans l’accompagnement de votre enfant? Ou est-ce un sujet de discorde? ( Parlons en en commentaire =) ).